Qui sommes-nous ?

Comment fonctionne le MEDEF Puy-de-Dôme ?

Le MEDEF Puy-de-Dôme c’est 40 % de TPE et 44 % de PME, ainsi que trois fédérations adhérentes : UIMM (Métallurgie), FFB (Bâtiment) et FBF (Banques).

Les comptes annuels du MEDEF Puy-de-Dôme sont certifiés par un Commissaire aux Comptes.

Le MEDEF Puy-de-Dôme emploie quatre personnes et un consultant extérieur.

Le MEDEF Puy-de-Dôme optimise son efficacité en adhérant au MEDEF régional Auvergne-Rhône-Alpes avec lequel il gère des mandats patronaux et conduit des actions en faveur des entreprises : « Export-direct », « Levée de fonds », « Réforme de la formation professionnelle ».

Le mot du Président

Mesdames, Messieurs, chers adhérents du Medef Puy de Dôme, Chers Amis,
Je vous souhaite à tous, à vos entreprises ainsi qu’à vos collaborateurs, une excellente année, avec le retour à la liberté de circuler, de ses rencontrer, de converser sans masques.

Le Medef Puy de Dôme espère avoir « fait le job » l’an passé : nous nous sommes efforcés de faire preuve de proximité, de réactivité et par l’écoute de terrain, nous avons essayé d’occuper le champ médiatique à tous les niveaux, constructivement mais avec exigence Nous avons cherché à inspirer et bonifier l’action des Pouvoirs Public. Nous avons cherché à vous informer des nouveautés législatives, réglementaires, et de l’actualité qui vous concernait, sans vous surcharger excessivement.

Nous pensons que la belle solidarité dont ont fait preuve les entreprises a permis d’accompagner du mieux possible l’ensemble du tissu économique dans cette période inédite et stressante. Le succès extraordinaire de la campagne de recrutement d’alternants, lancée et animée par le Medef est l’exemple emblématique de notre contribution à la bonne marche du pays.

C’est à vous, chers adhérents, de juger de l’affirmation qui suit, mais nous croyons que le Medef Puy de Dôme a tenu son rang dans cette période inédite et, d’une certaine manière sort renforcé de cette rude épreuve : pour cela, merci à tous !

Les défis qu’il nous reste à relever en 2021 ne sont pas moindres ! J’en cite quelques-uns, qui nous mobiliseront tous :

  • Soutenir nos adhérents les plus affectés par la crise, qu’il s’agisse des secteurs encore interdits d’activité ou de leur périphérie, ou des dirigeants eux-mêmes, pour beaucoup psychologiquement très atteints.
  • Veiller à ce que les dispositifs de soutien (PGE, fonds propres, plan de relance,) évoluent et soient déployés avec vous au plus près des territoires, avec pragmatisme et rapidement, pour réussir la sortie de crise.
  • Préparer et réussir les élections consulaires de l’automne prochain, en partenariat avec la CPME : là aussi un enjeu important pour notre influence et la défense de nos entreprises et territoires.
  • Engager opérationnellement la réforme des SSTI (les Services de Santé au Travail) , après un Accord National Interprofessionnel remarquablement négociée par le Medef.
  • Veiller scrupuleusement à ce que les engagements de l’Etat quant à la baisse des prélèvements obligatoires pour les entreprises soient tenus.
  • Faire valoir nos positions sur les sujets lourds et infiniment complexes des réformes de l’assurance-chômage et des retraites.
  • Nous employer à ce que le souci partagé par tous de mieux préserver l’Environnement n’occasionne pas de mesures précipitées, pour certaines inadaptées à notre autre impératif, celui de la croissance économique et de la défense de l’emploi.

Très cordialement à tous, bonne et belle année 2021 !

Claude VINCENT

Président MEDEF Puy-De-Dôme